L’ALGUE MOUTARDE

Publié le 30 juin 2020

L’algue moutarde est une algue jaune très fine, difficile à traiter et à détecter. Vous êtes nombreux à chercher une solution efficace pour combattre l’algue moutarde…

Principale difficulté : c’est une algue très coriace ! Si le traitement contre l’algue moutarde n’est pas parfaitement effectué, elle revient sans cesse… C’est pourquoi les produits et les dosages correspondants préconisés par les fabricants d’anti‑algue moutarde évoluent au fil des années.
Dans cet article, je vous fais un petit topo sur l’origine de cette algue tenace et je vous donne la recette la plus efficace que je connaisse pour éradiquer ces algues jaunes.
C’est quoi une algue moutarde ?

Mais d’où vient-elle ?
C’est une algue qui provient du Sahara. Elle est transportée par les grains de sable emportés par le vent et la pluie (jusque-là, c’est presque poétique…).
Mais voilà que les germes accrochés à ces poussières se déposent dans le fond et sur les parois de la piscine, puis se développent…
Sachez que si votre piscine est polluée par l’algue moutarde, il est fort probable que les bassins de certains voisins le soient également. La contamination touche généralement une zone géographique assez vaste.

Mais comment l’identifier ?
Les colonies d’algues jaunes se disloquent au moindre mouvement dans l’eau, donc en présence de baigneurs, d’un robot, etc. Il est donc très difficile de l’identifier dès qu’il y a des remous.
Le matin est le moment idéal pour repérer la présence d’algues moutarde : les colonies ressemblent alors à du sable jaune foncé très fin qui se serait déposé dans le fond de la piscine. On peut comparer leur aspect à celui de certains pollens de conifère, tels que le pin ou le cèdre par exemple.

Peut-on prévenir l’apparition de l’algue jaune ?
Lorsque le taux de désinfectant et le pH de la piscine sont corrects, que la filtration est efficace, et que l’hydraulicité du bassin est bonne (c’est-à-dire que l’eau circule bien dans toutes les zones du bassin, et qu’il n’y a pas de zone morte), les spores d’algues déposées par le vent ont nettement moins de chances de pouvoir se développer dans le bassin. La première mesure de prévention consiste donc à traiter correctement et régulièrement le bassin !
Par contre, si vous réalisez un hivernage passif (sans filtration ni traitement chimique), la contamination est possible pendant cette période : les poussières portées par ces vents sont si fines qu’elles s’immiscent sous n’importe quelle couverture de piscine ! Mais en Europe, les vents du Sahara sont plutôt un phénomène estival.

La recette la plus efficace contre l’algue moutarde

Un traitement spécifique aux algues jaunes
On ne se débarrasse pas des algues jaunes en utilisant les mêmes produits que pour lutter contre les algues vertes. Il faut utiliser un traitement spécifique pour combattre les algues moutarde. Dans la majorité des cas, un traitement choc de désinfection ou un anti-algue classique n’y suffiront pas :l’algue moutarde semblera avoir disparu… mais réapparaîtra très rapidement !

Les actions à mener avant le traitement
Pour un traitement efficace, il faut commencer par :
• Analyser l’eau : mesurez le pH, et ajustez-le si besoin(entre 7,0 et 7,4 pour un traitement au chlore) ;
• Préparer la filtration : faites un rétro-lavage du filtre, pour assurer la meilleure filtration possible pendant le traitement chimique. Utilisez un floculant pour améliorer la finesse de filtration ;
• Nettoyer le bassin : brossez chaque recoin de la piscine afin de mettre toutes les algues en suspension, même celles que vous ne voyez pas ! Si c’est possible, démontez et nettoyez les enjoliveurs des projecteurs, des skimmers et autres pièces à sceller, qui constituent de très bonnes cachettes pour les spores d’algues !
• Nettoyer l’environnement du bassin : votre mobilier de jardin, votre terrasse et votre abri de piscine peuvent également contenir des spores microscopiques d’algues jaunes. Il faut donc que vous laviez tous ces matériels avant de commencer le traitement, sinon ils pourraient de nouveau polluer l’eau de la piscine, et permettre ainsi une récidive.

Le traitement choc contre les algues moutardes
Pour traiter efficacement les algues moutarde, il faut combiner deux produits :
• Un anti-algue moutarde, qui apporte la substance chimique qui va détruire les algues moutarde. De tels produits existent sous forme liquide ou poudre .
• Un oxydant, qui va activer la substance apportée par l’algue moutarde. Cet oxydant est indispensable au bon fonctionnement du traitement ! A mon avis, le plus simple est de faire un traitement choc au chlore poudre colle du HTH SHOCK ou Oxygène actif .Utilisez les doses prescrites pour un traitement choc. Ces doses sont généralement indiquées sur l’étiquette du produit que vous choisirez d’utiliser.
Si vous choisissez de faire un traitement choc au chlore, vous pouvez opter pour du chlore liquide ou de l’hypochlorite de calcium en poudre qui n’augmentent pas la concentration en stabilisant du chlore dans le bassin.

Après l’introduction de ces produits, il convient d’attendre au minimum 8 heures minimum pour se baigner de nouveau.

Les précautions à prendre pour éviter une récidive

Pensez à nettoyer tous les accessoires qui ont été en contact avec l’eau colonisée par les algues moutarde : bouées et matelas, ballons, couverture de piscine, matériel de nettoyage, robot, etc. Pour ce faire, vous pouvez les immerger dans l’eau lors du traitement (attendre au moins 4 heures après le début du traitement pour éviter d’abîmer les objets en plastique).
Pensez à renouveler le traitement une à deux fois dans la saison, surtout si vous êtes exposé aux vents du sud et que le germe s’est déjà développé dans votre piscine.
L’algue moutarde n’a plus de secrets pour vous ?! Alors prêt au combat !

N’hésitez pas à nous porter un échantillon d’eau pour analyse dans votre magasin,où nous contacter pour des renseignements 0468275282
www.aquastyles.fr