Analyse de l’eau

 

L’analyse de l’eau, régulièrement actualisée, est la première étape au traitement de l’eau de votre piscine, qui comprend la surveillance du pH et du taux de désinfectant (chlore, teneur en sel …).

L’eau de votre piscine est un milieu vivant qui évolue sans cesse et rapidement selon les conditions favorables : température élevée, ensoleillement, temps orageux, pollutions par l’environnement (pollen, insectes, végétaux…) et par le nombre de baigneurs (on estime qu’un corps humain propre pollue jusqu’à 6 m3 d’eau). Il est donc primordial de réaliser une analyse régulièrement pour réajuster l’eau de votre piscine afin de la garder propre et saine pour éviter tout danger aux baigneurs.

Le taux de désinfectant de la piscine se mesure à l’aide d’une trousse d’analyse à pastilles ou à gouttes.
Il est conseillé d’utiliser les trousses à pastilles : la pastille DPD1 mesure le chlore libre, c’est à dire le chlore désinfectant. DPD3 mesure les chloramines qui sont les résidus de chlore odorants.
Les trousses à gouttes sont moins précises, elles mesurent le chlore total = chlore libre + chloramines.
Le taux de chlore résiduel libre doit être compris entre 0,5 et 0,8 ppm.

Le pH indique le degré d’acidité ou d’alcalinité de l’eau de votre piscine. Sa valeur peut être comprise entre 1 et 14
Un pH à 7 est équivalent à une eau neutre, supérieur à 7 l’eau est alcaline ou basique, inférieur à 7 l’eau de votre piscine est acide.

Un pH trop basique donne une eau de piscine dite dure, trouble, corrosive, irritante pour les yeux et les muqueuses, qui provoquent des précipitations de sel, entarte les filtres et les parois, milieu favorable au calcaire, au développement d’algues et annule l’action des produits.

Un pH trop acide donne une eau de piscine dite agressive qui corrode les parois en béton, les revêtements en ciment et les objets métalliques, irrite les yeux et les muqueuses est favorable à l’apparition d’algues, et annule l’action des produits.
Un point d’équilibre entre la dureté de l’eau (TH), le pH et le TAC ou alcalinité ou taux de bicarbonate peut être trouvé grâce au diagramme de la Balance de Taylor.

Le pH d’équilibre de l’eau de votre piscine, est dicté par l’eau de remplissage, il est alors stable. Ce taux est déterminé le jour du remplissage de la piscine et maintenu par la suite si c’est un pH idéal, généralement entre 7,2 et 7,6. Le pH équilibré de l’eau n’est pas forcément un pH idéal nécessaire pour un bon traitement de l’eau. Par exemple pour une eau trop calcaire à 7,8, il est conseillé de descendre ce pH pour qu’il atteigne un pH idéal entre 7.2 et 7.6. Chaque jour, ce pH déséquilibré aura tendance à remonter. Il devra donc être traité tous les jours. Au bout d’un certain temps, ce pH se rééquilibrera au pH idéal.
Il est donc conseillé de se munir d’un pH automatique, appareil branché sur le circuit de filtration qui mesure en permanence par sa sonde et corrige le pH automatiquement dès l’apparition d’une différence de 0,1. Cet appareil est avantageux pour son économie de produit.

Le pH peut varier à cause d’une élévation de la température de l’eau de votre piscine, d’une forte fréquentation de baigneurs, la pluie, les saletés etc…

Il faut savoir que le taux de pH dans l’eau de votre piscine est associé au gaz carbonique dissout dans l’eau qui se libère par les remous. Ce phénomène déclenche un brusque changement du taux de pH. Il est donc fortement conseillé pour éviter de réajuster souvent le taux de pH, de ne pas tourner les bouches de refoulement vers le haut, d’éteindre la nage à contre-courant lorsqu’elle n’est pas utilisée, et les cascades d’eau, ou tout ce qui peut créer des agitations d’eau à la surface.

Le pH se mesure au minimum une fois par semaine, à l’aide de pastille (Phénol red), de goutte ou de bandelette. La qualité d’analyse est identique entre pastille et goutte. La mesure par bandelette est rapide, pratique mais moins précise.
Une trousse d’analyse du pH se limite généralement à une lecture entre 6,8 et 8,2. Si par exemple le taux de votre pH est supérieur à 8,2, vous ne pourrez pas connaître son véritable taux et il faut savoir que l’échelle du pH est logarithmique c’est le piège du pH. Il faut donc parfois une importante quantité de pH moins, variable selon le produit utilisé.

On baisse le taux de pH avec de l’acide sulfurique (pH moins) ou de l’acide chlorhydrique. Le pH moins liquide est mieux conseillé car il est moins cher, un peu moins concentré et n’influence pas le TAC. L’acide chlorhydrique, dangereux, est plus concentré en acide. Il faut être plus précis dans les mesures pour éviter des précipitations de carbonates. On élève le taux de pH avec du pH plus. Le pH se mesure régulièrement, plus vous attendez, plus la différence constatée avec le taux idéal est importante, plus la quantité de produit à rajouter est importante.

Des analyses plus poussées peuvent être réalisées par nos soins dans notre magasin au tarif de 8€ l’analyse.

Pour cela :

  • Munissez-vous d’une bouteille d’eau minérale vide.
  • Nettoyez-la correctement avec l’eau de votre piscine.
  • Prenez de l’eau de votre piscine (environs 30cm sous le niveau d’eau).
  • Apportez là dans les plus brefs délais à notre boutique avec la température d’eau de votre piscine ainsi que son volume d’eau.